Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 04:16

source : moov

Consommation à Madagascar :

 Le maigre salaire du Malgache moyen très en deçà de ses besoins (17-04-2012) - La population malgache est de plus en plus affaiblie.

Un pouvoir d’achat qui s’effrite et aucun espoir de sortie de crise, le prix de la pauvreté est salé. 5 000 Ar (moins de 2 euros), un budget journalier pour la plupart des ménages malgaches.

Avec un salaire minimum d’embauche à un peu plus de 100 000 Ar dans le secteur privé, le budget alloué à l’alimentation est très réduit. Car à raison de 5 000 Ar par jour, le salaire d’un employé avoisinant le salaire minimum d’embauche s’épuise au bout de 20 jours.

Et pourtant, avec le coût de la vie actuelle, 5 000 Ar pour une liste de courses d’une journée est très en deçà des besoins réels d’une famille.

En considérant qu’un ménage malgache compte 4 à 5 personnes, avec cette somme le panier de la ménagère est vite rempli. Ainsi, tous les jours, la liste des courses pourrait se résumer à : 250 gr  de viande à 2 000 Ar, le kilo de la viande tournant autour de 8 000 Ar, quelques légumes, tomates et oignons, ingrédients indispensables pour rendre le mets savoureux, pour une totalité de 1 000 Ar car la tomate à elle seule coûte 100 Ar la taille moyenne, 200 Ar pour de belles tomates.

Enfin, un ménage moyen consomme près de 1kg ½ de riz par jour (midi et soir), soit environ 2 000 Ar. La mère de famille doit se débrouiller pour laisser un peu du mets de midi pour le soir. Ce calcul ne tient même pas encore compte des dépenses du petit déjeuner, pourtant principal repas de la journée.

Autres charges.

Avec un salaire minimum de 100 000 Ar, un Malgache moyen ne subvient donc pas encore à ses besoins mensuels, rien qu’en termes d’alimentation. Pas de fruits, aujourd’hui hors de prix, allant de 600 Ar le kilo de la banane à plus de 3 000 Ar pour certains fruits comme l’ananas, malgré l’abondance d’autant de belles choses sur le marché. D’ailleurs, avec les PPN qui devraient faire partie des provisions mensuelles, et qui grimpent déjà à près de 30 000 Ar/mois  en supposant que le ménage ne consomme qu’un litre d’huile dans le mois, un kilo de sucre, une barre de savon, un grand sachet de café moulu, une boîte d’allumettes, la moitié du sac de charbon pour toutes les cuissons, un sachet de sel fin... un minimum pour une famille de 4 personnes.

A cela devront s’ajouter les charges de la Jirama (électricité), du transport en commun, et le loyer de la maison, sans cesse en hausse et n’obéissant à aucune norme en matière de prix. Dans tout ça, il est interdit de tomber malade !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans à Madagascar
commenter cet article

commentaires

geek toys 07/04/2014 12:57

thanks for your information here titled Standard of living and purchasing power in Madagascar after 3 years of political crisis, which is one of the best for me. i have saved the page and site for more of such updates in the future too.