Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 06:59

Ce chanteur malgache était à la projection d'ADY GASY à Bar le Duc.

Merci pour cette belle rencontre.

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 09:24

106-356-large.jpg

Un conte musical malgache, illustré musicalement par les compositions originales du quartet vocal Mavana. Bilingue Français-Malgache.

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 06:08

Pour gagner 3 ans seulement de culture correcte ensuite le rendement devient plus faible, Madagascar brûle sa forêt.... c'est une plaie vive au coeur de ce pays qui se désertifie toujours plus... et après....?

Il est temps! réveillez-vous les amis!

Quel est le lien entre les menaces environnementales à Madagascar et la chanteuse, parolière et compositrice Razia Said ? [...]

Razia Said : "En traversant la partie sud du pays, j'ai vu plusieurs forêts en train de brûler. D'abord étonnée, j'ai eu ensuite le sentiment que le pays entier allait y passer ! J'ai alors commencé à m'informer, parler aux gens. Quand on brûle, ai-je appris, on enrichit la terre pour trois ans et puis... la terre devient complètement démunie. Le processus de désertification est alors en marche. À partir de là, il devint évident que mon projet d'album à Madagascar parlerait d'environnement. Sept textes de Zebu Nation traitent de ce sujet. D'ailleurs, j'ai voulu chanter ces texte en malgache car je trouvais important que mes compatriotes sachent ce dont je parlais".

[Lire l'intégralité de l'article d''Alain Brunet publié sur le portail La Presse.ca]

En langue malgache, Mifohaza Masoala signifie «Réveille-toi Masoala!»

Masoala est une presqu'île de Madagascar, située au nord-est du pays. Dans cette aire protégée, soit le parc national de Masoala, se trouve une forêt tropicale humide menacée par les coupes illégales de bois rare, bois qui sert notamment à la fabrication d'instruments de musique. Non seulement Madagascar doit-elle faire face à cette pratique répréhensible mais encore cette île immense de l'océan Indien est-elle affligée par le fléau de l'agriculture sur terre brûlée.

Ainsi, le patrimoine forestier de Madagascar est détruit à maints endroits et y accélère du coup le phénomène très inquiétant de sa désertification.

Quel est le lien entre ces menaces environnementales et la chanteuse, parolière et compositrice Razia Said? Quel est le rapport avec le chanteur Jaojoby, le groupe Saramba et le guitariste Charles Kely, artistes malgaches qui partagent un même plateau ce mercredi au Cabaret du Mile-End, sous la bannière            « Madagascar Wake Up»?

 

Docteur en pharmacologie devenue artiste, nomade malgache ayant vécu notamment au Gabon, Paris, Ibiza, Bali et New York, la magnifique Radia Said raconte:

«L'histoire a commencé avec l'album Zebu Nation que j'ai lancé en 2010 - sous étiquette Cumbancha. Pour ce faire, j'ai décidé d'explorer les sons de Madagascar. Puisque mon album précédent, Magical, ne comportait pas grand-chose de mon pays natal, j'ai décidé de retourner aux sources. Je suis partie à Madagascar afin d'y enregistrer des sons. Avec un groupe de musiciens, nous avons voyagé un peu partout dans l'île.

«En traversant la partie sud du pays, j'ai vu plusieurs forêts en train de brûler. D'abord étonnée, j'ai eu ensuite le sentiment que le pays entier allait y passer ! J'ai alors commencé à m'informer, parler aux gens. Quand on brûle, ai-je appris, on enrichit la terre pour trois ans et puis... la terre devient complètement démunie. Le processus de désertification est alors en marche. À partir de là, il devint évident que mon projet d'album à Madagascar parlerait d'environnement. Sept textes de Zebu Nation traitent de ce sujet. D'ailleurs, j'ai voulu chanter ces texte en malgache car je trouvais important que mes compatriotes sachent ce dont je parlais.»

Après la sortie de Zebu Nation, Razia Said n'était pas en reste: elle a mis en oeuvre une opération de reforestation à Madagascar, soit la plantation de 20 000 arbres, question de poser un geste positif à la suite de ses dénonciations.

«C'était dans la partie d'où je viens, là où se trouve le parc national de Masoala. Puisqu'on y coupe illégalement le bois précieux, on détruit la biodiversité de Madagascar, une grande richesse pour le pays comme pour le monde entier. Comment alors convaincre les Malgaches qui vivent des conditions économiques extrêmement difficiles de refuser les offres de grosses organisations qui leur permettent e nourrir leurs familles en coupant ce bois? Pas évident... En revanche, il faut dire que les Malgaches sont de plus en plus conscients du phénomène. De plus en plus, ils savent le danger de la désertification et la virulence des cyclones sur le pays sans la protection des forêts.»

Dans cette optique, Razia Sid a entrepris d'organiser un festival de musique tenu en octobre 2011: Mifohaza Masoala, Réveille-toi Masoala, dont l'objet était de récolter des fonds nécessaires à la reforestation.

«J'ai alors contacté Jaojoby, un des plus grands noms de la chanson à Madagascar. Il a accepté de bon gré, d'autant plus que la destruction de l'environnement malgache faisait partie de ses préoccupations depuis longtemps. Le groupe de son épouse, Saramba, était aussi de la partie, tout comme le guitariste Charles Kely avec qui j'ai déjà travaillé. C'était la grande aventure, on ne savait pas trop ce qui nous attendait. »

Opération réussie, force est de constater: Razia Said et ses collègues ont finalement réussi à rassembler près de 20 000 personnes aux abords de la forêt de Masoala.

«Durant cette même période, relate la chanteuse, le fabricant de guitares Gibson était dénoncé pour son utilisation de bois rare illégalement coupé. La presse internationale y a vu un lien avec notre festival, on nous a contactés en pleine brousse! L'occasion était belle de partir ensuite en tournée avec ce plateau d'artistes, afin de sensibiliser le public et collecter des fonds destinés à la reforestation. Nous espérons toujours convaincre une organisation beaucoup plus puissante financièrement afin d'y susciter un vrai changement à Madagascar, c'est-à-dire y créer du travail et procéder à une reforestation à grande échelle.»

Forêt y penser...

 

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 07:23

 

Paroles Les Malpolis Retour d'Afrique

 


Anne-Sophie rentrait tout juste d'un voyage

 


Elle revenait d'Afrique.
Elle a passé l'été dans un petit village
Autochtone, authentique.
Un monde simple encore, peuplé de bêtes sauvages
Préservé de nos fléaux.
Où les tribus honorent les rites d'un autre âge :
C'est bien mieux qu'un zoo.
Bien sûr y a la misère, c'est dur mais les pays
Pauvres ont d'autres attraits.
Là-bas avec le salaire d'un mois de travail ici
Tu vis toute l'année.
Ils vivent nonchalants, malgré leur dénuement
Heureux peuple africain !
Dit-elle sur le ton envieux de ceux qui n'ont
Jamais manqué de rien.
Elle a péché en pirogue, elle a pilé du sorgho,
Puisé l'eau en plein désert
Et suivi un radiologue dans un safari-photo
A but humanitaire.

Puis là-dessus elle se lance dans la géopolitique,
Nous fait tout un topo,
Forte de son expérience et de sa lecture critique
De Tintin au Congo.
"L'Histoire est en retard, partout il y a des guerres
Des conflits entre ethnies.
Y a-t-il un jour espoir qu'ils parviennent à faire
L'Europe eux aussi ?
En quelques mots, nous dit-elle, l'Etat est une imposture
Partout la gabegie"
Et ajoute : "c'est culturel, l'Afrique n'est pas mûre
Pour la démocratie".
"Voulez-vous dire en somme par là, lui dis-je, que
Les Noirs sont un peu verts ?
Nous-mêmes nous ne sommes, ai-je osé la remarque,
Pas tout blancs dans l'affaire."
"Le poids des colonies, dit-elle, c'est entendu
Mais l'enjeu c'est demain.
Car faut voir que depuis qu'on ne les exploite plus,
Ils ne foutent plus rien."

Anne-Sophie rentrait tout juste d'un voyage
Elle revenait d'Afrique.
Elle a passé l'été dans un petit village
Autochtone, authentique.
Finie l'arrogance des touristes riches qui
S'croient en pays conquis !
Aujourd'hui les vacances intelligentes sont
A la portée des cons.

 

 

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 18:15

 

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 21:52

 

 

 

En concert à Toul (54) le  18 juin salle Valcourt .

Entrée 10€. Concert solidaire pour l'Afrique.

  

 

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 11:59

 

Ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne !

Plus rien ne m'étonne !

Plus rien ne m'étonne !

Si tu me laisses la Tchétchénie,

Moi je te laisse l'Arménie

Si tu me laisses l'afghanistan

Moi je te laisse le Pakistan

Si tu ne quittes pas Haïti,

Moi je t'embarque pour Bangui

Si tu m'aides à bombarder l'Irak

Moi je t'arrange le Kurdistan.

Si tu me laisses l'uranium,

Moi je te laisse l'aluminium

Si tu me laisses tes gisements,

Moi je t'aide à chasser les Talibans

Si tu me donnes beaucoup de blé,

Moi je fais la guerre à tes côtés

Si tu me laisses extraire ton or,

Moi je t'aide à mettre le général dehors.

Ils ont partagé Africa, sans nous consulter

Ils s'étonnent que nous soyons désunis.

Une partie de l'empire Maldingue

Se trouva chez les Wollofs.

Une partie de l'empire Mossi,

Se trouva dans le Ghana.

Une partie de l'empire Soussou,

Se trouva dans l'empire Maldingue.

Une partie de l'empire Maldingue,

Se trouva chez les Mossi.

 Ils ont partagé Africa, sans nous consulter !

Sans nous demander !

Sans nous aviser !

Ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne !

Plus rien ne m'étonne ! Plus rien ne m'étonne !

Une autre version qui témoigne de  la diversité de l'adhésion à cette pénible vérité:

 

Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 08:02








"Non, non, rien n'a changé" version Noah

















  "Non, non, rien n'a changé" version Enfoirés.
Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 10:20


C'est quand le bonheur?.........


 
extrait de l'album de Cali.





..... dans ces moments là, à Madagascar.



                                 pour Gisèle




                                           pour Jean Pierre






null pour Patrick
Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 12:10

 

 un texte de chanson éloquent et une chanteuse à découvrir..... vous pouvez l'écouter en toute légalité en cliquant sur le moniteur ci-dessus.

 La petite carte en plastique que l´état m´a donnée 
Ah ouais je l´ai bien méritée 
Naitre en république dans une clinique chauffée 
Ah ouais je l´ai bien méritée 
Les bancs de mon école le pouvoir d´étudier 
Ah ouais je l´ai bien méritée 
Aller voir mon docteur quand j"me sens fatiguée 
Ah ouais je l´ai bien méritée 
La douceur de l´enfance l´amour qu´on m´a donnée 

Bah ouais c´est vrai j´y avais pas pensé 
Bah oui pardi on me l´a toujours dit 
Bon sang c´est sur c´est la loi de la nature 
C’est l´évidence t´avais qu´à naitre en France 

Et tans pis pour ta gueule si t´es né sous les bombes 
Bah ouais tu l´as bien mérité 
T´avais qu´à tomber du bon côte de la map monde 
Bah ouais tu l´as bien mérité 
Si la terre est aride y´a qu´à trouver d´la flotte 
Bah ouais 
Un peu de nerf mon gars pour la remplir ta hotte 
Bah ouais 
On prend pas un bateau si on n´sait pas nager 
Bah non 
On n´a que ce qu´on mérite alors t´as mérité 

Bah ouais c´est vrai j´y avais pas pensé 
Bah oui pardi on me l´a toujours dit 

Bon sang c´est sur c´est la loi de la nature 
C´est l´évidence t´avais qu´à naitre en France 
C´est l´évidence t´avais qu´à naitre en France 
Bah ouais j´y avais pas pensé 
Bah tiens donnons nous les moyens 
C’est l´évidence t´avais qu´à naitre en France 
C’est l´évidence t´avais qu´à naitre en France


Repost 0
Published by Mamonjy Madagascar - dans chansons
commenter cet article